Taïko

Maître-lieu Kōkoku
Devise Nos vies sont notre oeuvre d'art
Seigneur Baron Danshaku Kedakai

On sait peu de choses sur cette région. Les habitants sont forts reclus sur eux-mêmes, bien qu'ils soient très accueillants avec les étrangers. Ils restent discret sur leurs us et coutumes, outre celles de la réception, et semble vivre selon un “devoir de la facade” : constamment courtois et poli, rien ne semble les troubler vraiment, dégageant une sereine image de perfection. On connait néanmoins leur systême semi-féodal, où le baron semble être un demi-dieu, tellement le fanatisme à son égard est développé. Le systême de caste est fort rigide et de type pyramidal ; tels des fourmis pour leur reine, ils sont prêts à tout et tous se sacrifier pour que leur supérieur survive. Plus ce supérieur est elevé dans l'échelle des classes, plus les gens de basse extraction se sacrifieront pour lui. Ce systême est accepté de tous, car le concept de fatalité, qu'il nomme “Karma” est coutumier dans leurs esprits. Les quelques esprits rebelles sont ignorés, et eux-mêmes s'expatrient en d'autres contrées. Pendant les 45 premières années de leur existence, l'androgynie semble être le courant esthetique majeur. Au delà, le temps déforme tellement le visage que les gens se résignent, et négligent leur maquillage sans pour autant se négliger eux-mêmes !

Un fait particulier à rapprocher de leurs coutumes vestimentaires et de serénité est que beaucoup de personnes portent des masques, codifiant de façon complexe et harmonieuse leurs émotions, leurs rangs sociaux et leurs âges respectifs. L'Histoire aura retenu les masques bleus ciel aux traits tristes, qu'on a surnommé “les désolés” car personne ne connaissait leur nom, qui furent des assassins terriblement efficaces. Une autre caste bien connue est celle des “fleurs de plaisirs”, au masque blanc et aux joues rouge-rosés et un voile enveloppant le reste de leur visage, qui sont des putes de luxe, maitresses des arts du plaisir, sans pareil dit-on, bien que le secret sur leurs pratiques est de mise.

Les guerriers de cette région s'appuient sur d'antiques traditions, regroupée sous la dénomination “voie des dragons”. Les plus érudits de cette voie racontent que leur peuple fut le premier à être instruit des dragons des temps anciens, et que ceux-ci leur promettait protection et enseignement en échange du respect du Code. Le symbole de l'ordre est les 5 griffes du dragon, représentant les 5 vertus : honneur(neutre), courage (feu), légèreté (vent), protection (terre), justice (eau). Lorsqu'un guerrier atteint un niveau suffisant de maitrise, càd qu'il a fait preuve méritoire de ses 5 vertus, il se spécialise dans une des 3 philosophies de la voie : les crocs (attaque réfléchie et précise), le souffle (une attaque puissante à l'aide du Chi) ou la queue (discretion et subtilité).

L'exportation de cette baronnie sont surtout des produits fins, et notamment de luxe : les produits et techniques de maquillage et beauté, aliments fins et délicats…

grislame/monde/empire-des-13-baronnies/taiko.txt · Dernière modification: 11/02/2012 17:52 (modification externe)
Recent changes RSS feed Debian Powered by PHP Valid XHTML 1.0 Valid CSS Driven by DokuWiki