Kiklodesh Kan

Fils de Vorador et Père fondateur de l'Empire, on lui doit l'unification des 12 baronnies.

Histoire romancée

Jeunesse

À l'époque des Âges Troublés, du Temps des conflits où les peuples de ce monde se déchiraient entre loi et chaos, est né Klikodesh Kan. Né d'une mère morte en couche et d'un père inconnu. Dès sont plus jeune âge, il maîtrisait toutes les techniques, tous les savoirs, pouvant rivaliser avec les meilleurs archers, les sages anciens, les plus forts combattants, ces connaissances étaient pour lui naturelles. Il montrait d'indéniables talents dans tous les domaines et surpassait très vite les maîtres. On le disait béni des Dieux, et même parfois, que les forces infernales s'étaient emparées de lui.
Incompris et craint, Klikodesh fut banni par les siens. Exilé, il entama sa longue errance. Son voyage l'a mené au-delà des océans, des montagnes et les limites de notre monde. Durant ce périple, il acquit la certitude que pour être accepté, il lui fallait d'abord se connaître. Alors commença sa première quête, primordiale et incontestable, la recherche de son identité. Dans quel but les Dieux lui ont octroyé tous ces talents ? A quelle fin Klikodesh Kan pouvait dépasser les limites humaines si aisément ?
Les Dieux étaient sa seule piste. Mais quelle divinité l'avait bénie ? Quel démon l'avait maudit? Il rencontra les prêtres de toutes les divinités, tous les prêcheurs et les prophètes, tous les moines érudits. Les réponses étaient les mêmes, les Dieux ne créaient pas des êtres parfaits, et en cela pour que tous aient une chance dans l'accomplissement de soi-même. Le voyage de Kan se perpétua dans les entrailles des abysses, au plus haut des royaumes célestes et sur les rives des fleuves de vie et de mort… Mais c'est aux 4 grand dragons qu'il dû sa réponse.
Au sein de leurs plans élémentaires, tous les quatre étaient curieux de le rencontrer. et ils lui ouvrirent la voie vers le monde de leur créateur. Malgré leur puissance colossale, nul n'empêcha le passage de Klikodesh Kan : démons, vers, liches, béhémoths, héros, tous le saluèrent en le toisant. C'est là, au coeur de ce royaume que Kan découvrit le Seigneur des lieux, l'alpha, le créateur et possesseur de toutes choses. Kan faisait face à celui qui fut son père et sa mère, son créateur; Vorador le Banni. Le Dieu du Pouvoir, la cause d'innombrables catastrophes, guerres et meurtres, conflits et complots, la plus grande source de mal. Vorador, l'adversaire et allié de toute chose. Alors le fils prodigue demanda à l'entité le pourquoi de son existence.
Son père, pour toute réponse, lui montra le monde. Vorador avait donné à son fils le pouvoir. Le pouvoir suprême de règner sur le monde, de le détruire s'il le souhaitait. Klikodesh Kan n'était qu'un instrument de mort, un outil de destruction, le messager annonciateur de la fin des temps. Tout son être n'était que fibres démoniaques, il n'avait d'homme que l'apparence… du moins, Vorador le croyait… car le coeur de Kan ; au contact des peuples, c'était humanisé… Kan avait le pouvoir de détruire l'univers, mais aussi de le préserver.

Création de l'empire

Kan pris alors conscience que Dwayna empèchait Vorador de détruire le monde et que celui-ci utilisait des moyens détournés pour arriver à ces fins. Kan n'etait plus son outil mais il en restait un autre, bien plus insidieux : Le conflit perpetuel entre la loi et le chaos etait le meilleur atout de Vorador. Ces combattants, toujours à la recherche de plus de pouvoir pour détruire leurs ennemi etaient un outil parfait pour lui.
Kan pris le parti des hommes et rallia les territoires des 12 baronnies sous sa bannière, afin d'effacer la frontiere des deux grands empires et de calmer leur conflit. Il se proclama gardien et empereur de ce nouveau territoire qu'il baptisa les “terre neutres”. Ce fût un long travail que faire reconnaitre cet empire et d'arriver à figer ces frontières.

Lutte contre Vorador

Une fois posées les bases de son empire, Kan tâcha de le faire gouverner par les hommes afin de s'occuper de la suite de son plan. Il voulait la chute de Vorador et pour celà il aurait besoin de partisans puissants. Il trouva cet aide parmi les nombreux fils qu'il avais sur terre. Ils etaient nombreux et avaient aussi de grands pouvoirs. Les hommes les surnomaient “astrakis”, ce qui signifie “fils des astres”.
Une fois rassemblés et préparés, Kan et sa troupe d'élite partirent vers le territoire de Vorador pour le détruire. Ils forcèrent difficilement leur passage au travers des puissantes créatures qui gardaient la route de la montagne ou trônait Vorador. Lorsqu'ils y arrivèrent, diminués et épuisés, Kan les guida dans les entrailles de la montagne.
C'est alors qu'il eu la mauvaise surprise de rencontrer les nouvelles alliées de Vorador. Attirées par la puissance qu'il leur avait promis, les trois grandes liches gardaient la porte de la salle du trône. La lutte s'annonçait rude mais elle fûr pire encore lorsque des astrakis se sont révélés être des traitres à leur solde.
Durant la mélée, de nombreux héros sont morts. Beaucoup ont fui la bataille pour revenir défendre l'empire. Kan, profitant du chaos de la bataille, décida d'entrer seul pour affronter son père.

Chute

Père et fils entammèrent un combat interminable. Vorador et Klikodesh, tous deux ne trouvèrent la faille dans la cuirasse de l'autre. Le combat s'éternisa, le sol tremblait à chacun de leurs coups. Là dans l'ombre, aux aguets, une silhouette ce dessina. Vorador hurla au nouveau protagoniste de tuer Kan, son fils, son sang, son engeance. L'Ombre n'hésita pas, ses yeux rouges s'illuminaires et des flammes ravagèrent le corps meurtri de l'enfant prodigue. À l'heure actuelle, personne ne sait qui fût cette ombre et pourquoi elle tua Kan. Néanmoins, elle fini le travail que kan etait venu faire en scellant Vorador dans sa montagne, ce qui mit fin à sa terrible influence sur notre monde.

grislame/monde/klikodesh-kan.txt · Dernière modification: 11/02/2012 17:52 (modification externe)
Recent changes RSS feed Debian Powered by PHP Valid XHTML 1.0 Valid CSS Driven by DokuWiki